4 jours d’escapade en Van dans les pyrénées françaises et espagnoles

Il y a une semaine, nous avons récupéré avec Mamour notre dernier petit bijou : notre van !! Il s’agit d’un transporter Wolkswagen T5, bleu, tout aménagé.

 

exterieur van 2_Fotor_Collage

 

Cela faisait depuis notre retour en France après l’Australie que nous avions ce projet mais il fallait d’abord que nous retrouvions une stabilité professionnelle et donc financière 😉 C’est maintenant chose faite : à nous l’aventure !!

Pour son baptême, nous avons décidé de partir respirer le grand air. Et alors que tous les touristes du 14 Juillet se sont dirigés tout naturellement vers la mer, nous, nous sommes partis en montagne. Pour se faire, nous avons jeté notre dévolu sur nos belles Pyrénées Atlantiques, côté français et espagnol. Nous étions la plupart du temps seuls au monde, au calme et le soleil a été de la partie tout le long du week-end : que demander de plus ??

 

Le départ,  Mercredi

Nous avons décollé de Bordeaux dès le mercredi soir, après le boulot, afin de ne pas en perdre une miette. Bien-sur, avec le van, nous ne prenons pas l’autoroute, donc le chemin est plus long, mais bien plus agréable ! Nous avons commencé à amorcer la montée dans les Pyrénées, en dormant au col de Castet. Je n’ai pas de photo car il faisait nuit noire quand nous sommes arrivés là-haut. Mais j’en ai quand même une du réveil, en pleine nature, avec pour seul bruit celui du tintement des cloches des vaches et moutons qui nous entourent. Dépaysement garanti !

A Louvie Juson (30km de Pau environ) prendre Castet – au village Le Port de Castet prendre la direction du Col – tout en haut, un plateau sur lequel vous pouvez dormir 

castet_Fotor

1er Jour, Jeudi

Nous reprenons la route, en  nous arrêtant acheter des chocolatines et croissants à la première boulangerie du village.

Direction, le lac de Bious Artigues !

lac

Magnifique randonnée à partir du Lac, en direction d’autres lacs, les lacs d’Ayous. La balade est juste superbe et ne demande pas non plus une condition physique folle, c’est complètement à la portée de tout le monde. Vous traverserez différents paysages, avec des passages en forêt, puis la traversée d’un plateau et une vue imprenable sur le Pic du Midi d’Ossault, une fois arrivée au premier Lac.

pic du midi.jpg

Pour nous, la randonnée s’est arrêtée là car nous avions commencé l’ascension un peu tard et les nuages commençant à s’accumuler sur le col, la température avait bien chuté. Après une petite pause pic-nique, nous sommes donc redescendus tranquillement jusqu’au parking où nous avions laissé le Van.

montagne.jpg

Nous avons décidé de reprendre la route direction l’Espagne avec un arrêt obligé dans les Ventas du Pourtalet.

Après Laruns (2km) prendre col du Pourtalet, les Eaux Chaudes, Espagne, jusqu’à Gabas – tout de suite après (1 ou 2km) prendre à droite la direction du Lac Bious Artigues – Vous garer en dessous du Lac 

Pour amorcer la randonnée, à partir du lac, je vous conseille de prendre sur la droite car le chemin est bien plus sympathique. 

Après quelques achats aux Ventas (Ricard, Olives, chocolats …), nous avons repris la route direction Panticosa. Un petit village espagnol niché au creux des montagnes, connu pour ses thermes. Je vous conseille de ne pas vous arrêter seulement au village mais de continuer la route menant aux thermes. Elle vous conduira à travers des gorges magnifiques jusqu’à un petit coin de Paradis, au pied des montagnes. C’est un cul de sac, vous ne pourrez pas aller plus loin. C’est un très bon point de départ pour des randonnées mais aussi un super spot pour dormir au calme sans crainte d’être dérangé. Ce « village » qui ne semble n’avoir été bâti que pour les termes, semble abandonné. Vous verrez si vous avez l’occasion de vous y rendre. Tout est beau et flambant neuf mais il n’y a pas un chat. Un énorme parking semble en construction à l’entrée, comme s’ils attentaient un grand nombre de visiteurs mais rien ne semble terminé. C’est très étrange mais très beau tout de même.

direction Espagne – Passer Formigal – Passer tallent de Gallego et son lac de barrage (Embalse) – à l’embrachement sur la gauche juste avant l’Embalse de Bubal (6km après Sallent de gallego) prendre direction Panticosa – puis prendre direction de balnéario de Panticosa (10km).

panticosa.jpg

2nd jour, Vendredi

Après un réveil au bout du monde, nous reprenons la route pour nous aventurer dans la vallée espagnole. Nous cherchons un peu de chaleur car en montagne, le soleil est au rendez-vous mais il y fait frais tout de même et dès que la nuit tombe il fait carrément froid. Nous avons envie de nous baigner, de prendre le soleil. Sur le téléphone la carte, nous voyons un Parc National dans lequel il y a un lac. Cela nous semble une bonne idée : c’est parti ! Il s’agit du Parc National de la Sierra et les Canyon de Guara.

Il faut savoir qu’il y a plusieurs itinéraires pour rentrer dans le Parc National mais que chacun de ces itinéraires dessert une voie sans issue donc il faut à chaque fois faire demi-tour si vous voulez vous rendre dans un autre endroit dans le Parc National. C’est du coup ce que nous avons fait car la première route nous a mené jusqu’à des Canyons et la seconde jusqu’à un Lac !

PAYSAGE 4_Fotor_Collage.jpg

Nous avons pic-niqué dans le Parc avec une vue imprenable sur les rocheuses. Nous n’avons pas été ennuyé par les touristes dans ce parc, encore une fois un calme idyllique. Une belle baignade dans une eau bleue turquoise ; paysage digne d’un film romantique où les héros se retrouvent tout nus pour un bain de minuit 😉

Ensuite nous avons repris la route, le but étant de prendre le chemin de la côte basque pour l’atteindre dès le lendemain. Le paysage dans les terres, longeant les Pyrénées est tout simplement à tomber. Nous passons devant El Murillo des Gallego, très surpris de découvrir ce paysage fantastique au milieu de ce qu’il semble être nulle part.

(photo prise en roulant, vous excuserez mon manque de précision)

gallego_Fotor

C’est juste à côté que nous passerons la nuit, sur un spot parfait en bord de rivière. Encore une fois pas un chat et un splendide ciel étoilé. La journée du lendemain promet d’être juste au top ! Il a fallut être patient pour trouver ce petit coin mais avec toutes nos indications vous devriez pouvoir y retourner sans problème et profiter de cet havre de paix vous aussi.

paysages 1

Sur la route des Gallego Direction Pampelune – longer le lac de la Pena et une fois que vous l’aurez entièrement contourné prendre à droite à l’embranchement direction vallée de gallego et de girona – passer le village Triste – passer le village la Pena – vous passerez un pont et continuerez la route comme si vous alliez direction Jaca mais alors que la route tourne légèrement vers la gauche, vous prenez la première à gauche – puis le premier petit chemin sur la gauche qui va en fait vous faire passer sous le pont que vous venez de prendre – à partir de là, vous vous mettez où vous voulez, vous longez la rivière, il y a des spots partout

3ième jour, Samedi

Nous traversons Pampelune qui est justement en fête ce même week-end mais il n’y a pas de bouchons, nous ne rencontrons aucun problème particulier. Nous atteignons donc la côte et c’est farniente garantie ! Pic-nique sur la plage, baignade, bronzette … parfait ! C’est direction la frontière que nous reprenons la route du retour après cette journée fort agréable. A Bidart, nous posons le van sur un parking de plage, on ne pouvait pas rêver mieux car nous n’avons qu’à emprunter un petit escalier descendant sur la plage pour se retrouver au pied des vagues. Nous dînons le samedi soir dans un resto sur la place du village où se joue un concert de rock, tout est parfait. Super ambiance, on se régale avec le poisson frais, et c’est bien repus que nous partons nous coucher. Demain, c’est la dernière journée, il faut en profiter !

4ième jour, Dimanche

Repos, repos, repos ! Un peu de raquettes sur la plage, sieste, baignade, repas au bar de la plage, sieste, baignade … puis il est temps de rentrer ! On ne peut malheureusement pas rester là indéfiniment, et pourtant ! Ce n’est pas l’envie qui nous manque ! Mais bientôt, ce seront les « grandes » vacances, donc il faut juste être un peu patient.

C’est l’esprit ressourcé et la tête remplie de belles images que nous retrouvons notre petit nid douillet à Bordeaux. Bilan de ces 4 jours : le Paradis ! La vie en Van, y a pas à dire, ça nous avait manqué !! Et c’est comme le vélo … ça ne s’oublie pas !

Publicités

2 réflexions sur “4 jours d’escapade en Van dans les pyrénées françaises et espagnoles

  1. Clémence dit :

    J’aimerais tellement faire un mini trip avec un van! Il n’y a rien de mieux je pense pour voyager en se sentant libre ❤
    Et je pense que c'est la solution pour laquelle je vais opter pour faire un trip du genre avec ma fille! Tu aurais un organisme à me conseiller pour la location du van?

    Aimé par 1 personne

    • loelilou dit :

      Pour une location, j’avoue que j’en ai aucune idée ! Mais j’ai des amis qui l’ont fait, je leur poserai la question 😉 et oui effectivement c’est génial ! Plus de contraintes, plus de plan, juste rouler ….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s