Aller à la plage : un besoin primitif ?

Ah ! J’ai peut être omis de vous dire qu’à mes heures (beaucoup d’heures en réalité) je jouais les philosophes ? J’ai un cerveau pour réfléchir aux choses du quotidien, parfois même souvent, sans grande importance; mais pas que ! J’ai aussi un cerveau qui se surprend parfois à pousser plus loin sa réflexion, jusqu’à ce que très peu de gens autour ne moi ne puisse comprendre comment j’ai fais pour en arriver là, et ce que je veux dire exactement.

surchauffe-cerveau

 

En l’occurrence hier soir, alors que je suis en train de songer à ma journée plage du lendemain, journée que j’attend avec grande impatience car je n’en peux plus d’être si blanche!  Bref, je m’égare… Donc,oui, reprenons ! Alors que je réfléchis à ma journée plage, je me met à analyser la chose de plus près. Je m’amuse à observer la scène d’un point de vue le plus objectif qui soit. Un peu comme si j’étais un scientifique, géant, un rien perché;  qui étudierai l’espèce humaine, dans une capsule qui serait la terre, en minuscule. Il ne connaîtrait alors rien à cette espèce qu’il trouve très curieuse et qui l’épate parfois par son savoir faire, et sa capacité à s’adapter à son environnement. Tout d’un coup, alors qu’il constate que la météo s’est quelque peu modifiée, que depuis quelques temps les jours rallongent et qu’il fait davantage soleil; il remarque un flot de masse humaine, se dirigeant vers le même endroit : la plage ! Mais que peuvent-ils bien faire à tous se diriger vers ce même lieu? Ils restent allongés, au soleil, à ne rien faire que dormir, lire ou jouer; tous collés les uns aux autres; et presque nus. Parfois, ils prennent un bain d’eau salée, puis ils retournent se coucher sur un espèce de tissus coloré à même le sol et semble attendre de sécher, éternellement. Cela semble se rapprocher beaucoup d’un besoin primitif, de se rapprocher de la terre, au même moment, tous ensemble. Comme un retour aux sources.

professeur-dans-le-laboratoire-36773212

J’espère quand même que je ne ressemblerai pas à ça, en Scientifique!!

 

Mais oui, qu’est ce qu’on fait ? On cherche à bronzer! A foncer sa peau! Pourquoi ? Parce que ça fait beau ! C’est comme un effet de mode qui n’aurait jamais subi l’érosion du temps. Il fut une époque où il était plus distingué et plus raffiné de s’exposer avec la peau blanche. Les femmes se protégeaient avec ce qui pouvait ressembler à des parapluie, et se dissimulaient derrière de grands et larges chapeaux. Mais, depuis que la mode est devenue le bronzage; cela n’est plus jamais revenu en arrière. Contrairement à beaucoup d’autres modes.

Certes, vous aimez aller dans les vagues, plonger, gouter l’eau salée, vous allonger au soleil; mais, vous aimez aussi aller à la plage pour prendre votre capital soleil, vous refaire une santé et avoir un teint plus halé.

vil-soleil

4499ab8a

 

Il y’a donc un besoin primitif à la chose, auquel vient se rajouter un effet de mode. Vient s’y ajouter, ou le contredire ? Est-ce que finalement, le besoin de prendre le soleil serait-il comparable au besoin de dormir et de se reposer ? Peut être que l’être humain, au même titre qu’il ait besoin d’avoir 8h de sommeil minimum pour se sentir bien et pouvoir fonctionner, ou de boire de l’eau pour assurer son hydratation ; aurait  besoin de son capital soleil pour se sentir bien !

Le soleil devient donc un droit, et non plus un luxe. Le luxe d’habiter dan la bonne région ou dans le bon pays, de se payer des séance UV , ou d’avoir des vacances.

On intègrerait le soleil à notre quotidien, sous quelque forme qu’il soit pour assurer notre survie. A nous les vacances souscrites par le médecin généraliste : »Bonjour Madame Martin ! Je sens effectivement que vous avez l’air au bout du rouleau. Je vous ai déjà prescrit  une cure de fer; puis ensuite des vitamines et cela n’a pas eu l’air de fonctionner. Je ne vois qu’une solution, il vous faut du soleil ! Comme en ce moment, nous sommes en plein mois de Décembre en France et que vous ne pourrez pas trouver un seul endroit où il fasse soleil; je n’ai d’autre choix que de vous prescrire un billet pour la Thaïlande et une semaine à l’hotel 4 étoile le Bangkok Paradise; avec piscine sur le toit. Avec votre complémentaire tout devrait être pris en charge, pas d’inquiétude à ce sujet; Très bonne journée Madame Martin et bon rétablissement !  »

483231013-ordonnance

Moi je m’y ferai bien à ce monde là, pas vous ???

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s