48 heures sur l’Ile de Ré

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, être en vacance, c’est forcément synonyme d’évasion. Si je ne pars pas un minimum de jours, j’ai cette désagréable sensation de ne pas avoir suffisamment profité et de ne pas avoir eu de « vraies » vacances. Alors, même si je n’ai eu qu’une semaine à Noel et que cela faisait 6 mois déjà que je n’avais pas eu de semaine de repos, j’ai trouvé le temps de profiter de ma famille, de mon appartement et de programmer une petite escapade de 48H.

Pourquoi l’île de Ré ? Déjà pour des raisons pratiques, car nous habitons à côté, que nous allions éviter toute la vague de touristes partant au ski  alors qu’il n’y avait pas de neige , mais surtout car cela faisait un petit moment déjà qu’avec Mamour on avait bien envie d’aller y faire un tour. Sur Airbnb, nous avons trouvé une petite maison super mignonne, au centre de l’un des villages de l’Ile de Ré, « Bois-Plage ». La propriétaire de cette maison a été adorable et d’une aide précieuse pour nous conseiller tout ce que nous pouvions faire sur l’Ile.

maison

 

Avant de traverser le magnifique et majestueux pont  reliant l’Ile de Ré à la Rochelle et qui allait nous couper du monde pendant 48H ; nous nous sommes bien sur arrêtés pour nous balader dans le port de la Rochelle et dans son centre ville pittoresque ; manger une crêpe et profiter du soleil qui a été particulièrement clément pendant tout le temps de notre séjour.

 

IMG_3419

 

J’aime beaucoup la Rochelle. Ce n’était pas la première fois que je m’y rendais mais j’ai toujours eu une certaine admiration pour cette ville. Je la trouve belle, reposante et très animée. Les terrasses étaient pleines, les rues bondées de touristes. Au détour d’une rue, de magnifiques TAGS nous font voyager un moment dans l’esprit de celui qui les dessine, le village des pêcheurs nous donnent presque envie de nous couper du monde et de venir penser au bout d’une canne à pêche à ce que pourrait être notre vie si….

 

 

Il est temps de reprendre la voiture et de traverser le pont. C’est étrange cette sensation… Comme si le fait d’être de l’autre côté, nous transportait littéralement ailleurs. Un sentiment de plénitude et de calme nous envahit alors, coupés des autres, sur cette île au milles mystères.

Dès le premier soir, on visite un peu et on découvre Saint MARTIN où des bars et restaurants encadrent un très joli port de plaisance. Un marché de Noel propose des Churros et des huîtres, un petit resto à tapas aura raison de nous ce soir là 🙂

Le lendemain, c’est à vélo que nous partons à l’assaut de l’Ile. Pas moins de 60 km parcourus tout au long de cette journée. A travers les salins, s’arrêtant pour donner à manger aux ânes ou pour admirer les chevaux tous plus beaux les uns que les autres ; pédalant un peu plus vite pour éviter de se faire attaquer par des oies (c’est qu’elles défendent leur petit coin de paradis, il ne faut pas croire). On s’improvise un petit pic-nique avec les produits du marché sur le port d’ARES, un bon vin blanc bien frais ; et on repart sur les routes. Le vent n’est plus dans notre dos cette fois, ce qui rend la tâche plus difficile et c’est épuisés mais heureux que l’on termine cette journée à la plage, à regarder les cerfs volants et le ciel où s’entremêlent toutes sortes de couleurs.

 

IMG_3459

 

Notre soirée s’achèvera autour d’un bon repas au resto du village.

Le lendemain matin, lorsque le soleil pointe le bout de son nez, c’est une nouvelle journée qui commence et il est déjà temps pour nous de repartir. On en profite pour se rendre en voiture dans les endroits où nous ne sommes pas allés en vélo . Puis nous prenons le chemin du retour. C’est toujours sous le soleil que nous quittons l’île, le coeur un peu lourd tout de même de quitter ce petit coin de paradis où l’on avait presqu’oublié qu’au delà du pont, une autre vie nous attendait…  Avec cet agréable sentiment d’être partis pendant des jours …

PONT

Je vous conseille vivement de ne pas sous-estimer les trésors de cette île. Si vous pouvez y aller hors saison, c’est bien sur vivement conseillé. Ainsi les pistes cyclables donnent l’impression de n’appartenir qu’à vous, et c’est librement que vous pouvez découvrir cette île dans tous ses recoins.

 

Publicités

Une réflexion sur “48 heures sur l’Ile de Ré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s